BASE A PICOTS, outils pour le Pilates

24 février 2022

Articles récents

Le NordicPilates

Les bâtons à résistance ont été développés par des skieurs de fond et commencent à être...

La base à picots est un plateau de proprioception à picots. Elle est constituée d’une base ronde, gonflée (à picots ou non), sur laquelle la personne essaie de maintenir son équilibre avec une ou deux jambes. C’est un instrument d’exercices pour la rééducation ou l’entraînement physique des membres inférieurs, tout en engageant les muscles stabilisateurs du haut du corps.
Elle peut être utilisée par tous.
Tout comme le « Bosu », elle optimise la recherche d’équilibre, la proprioception et la stimulation de la plante de pied. On peut l’utiliser dans les 2 sens suivant l’objectif et la sensibilité que l’on veut avoir (par rapport aux picots).
Possibilité de travailler debout, assis, sur la tranche, et à genoux.
Ces exercices proposent constamment un travail en déséquilibre, ce qui en fait tout l’intérêt.

PROPRIOCEPTION , Définition :

Principe de proprioception et de kinesthésie = Principal système sensoriel, de l’ordre de l’inconscient. Permettre au corps de s’adapter à tout moment, au terrain et à tout ce qu’il se passe dans l’environnement (exemple de l’épine sur un chemin). Trouver un équilibre musculaire pour améliorer sa position du corps.

Exercices de proprioception = Exercices d’équilibre et de concentration sur les appuis, que l’on met en pleine conscience (car la proprioception est toujours inconsciente).
La proprioception est un sens interne permettant à l’individu de connaître à tout moment sa position dans son environnement. Les capteurs proprioceptifs sont avec les systèmes visuels et vestibulaires des exocapteurs permettant de recueillir des informations provenant du monde extérieur (position, vitesse angulaire, pression intra-articulaire, etc.). Ces capteurs sensitifs situés à l’intérieur des muscles, des tendons et des capsules articulaires transmettent leurs informations au système nerveux central, qui va « réagir » pour équilibrer et stabiliser le corps par rapport à la situation en cours et à venir.
Le développement de la proprioception passe par des exercices tels que :
La réalisation de mouvements lents et contrôlés (balancé, flexion, extension) en position d’équilibre sur un pied. Les montées et descentes peuvent faire l’objet de temps d’arrêt et de stabilisation ;
Des situations de reprise d’équilibre ;
La réalisation des exercices avec les yeux ouverts puis fermés ;

Avantages :

Si les règles d’alignement et de maintien du corps ne sont pas respectées, les risques de blessures apparaissent dans un court, moyen ou long terme. Ces jonctions articulaires doivent être renforcées par du gainage pour la jonction haut du corps/bas du corps et de la proprioception pour les épaules, les genoux, les chevilles et les poignets. Les exercices s’attacheront à améliorer la statique, l’équilibration et le placement du corps dans l’espace.

En sport ce sens permet de déclencher, d’améliorer et d’automatiser un mouvement, quel que soit sa propre position.
Ces exercices visent à renforcer en profondeur les articulations, principalement les chevilles, les genoux les épaules, et toute la musculature profonde. Le principe est de multiplier et de varier les exercices pour augmenter les capacités d’adaptation de la personne. En augmentant l’instabilité lors des exercices le but est d’obtenir une meilleure stabilisation du système neuromusculaire.